En lien avec l’exposition Käthe Kollwitz « Je veux agir dans ce temps » au MAMCS, le festival vous propose une projection inédite du film L’Enfer des pauvres de Phil Jutzi.

L’affiche du film réalisée par Käthe Kollwitz.

L’Enfer des pauvres de Phil Jutzi
(DE – 1929 – 133’ – muet sous-titré français – titre original Mutter Krausens Fahrt ins Glück)

1930, quartier ouvrier berlinois de Wedding. La vieille Mère Krause sous-loue l’appartement qu’elle occupe déjà, avec son fils et sa fille, à une prostituée, son fils et son souteneur. L’ordre que Mère Krause a minutieusement et difficilement préservé s’effondre lorsqu’elle est accusée à tort d’avoir volé de l’argent à son patron.

Dénonçant les conditions de vie intenables des classes pauvres dans les dernières années de la République de Weimar, ce film fut interdit dès 1933 pour son propos procommuniste. Phil Jutzi s’est inspiré de l’œuvre de deux illustrateurs de renom, qui l’ont assisté dans son travail : Heinrich Zylle et Käthe Kollwitz.

Käthe Kollwitz épaule le réalisateur qui façonne son film comme un diptyque où se retrouvent l’oeuvre d’Heinrich Zille (co-scénariste du film) et celle de Käthe Kollwitz, qui réaliseront chacun une affiche. Nourri de leurs illustrations, l’Enfer des pauvres interroge les thématiques de la prostitution, du suicide et de la délinquance. L’influence de Käthe Kollwitz, qui oscille entre expressionnisme et réalisme social est explicite : « Mutter Krausens Fahrt ins Glück » est une représentation de la condition sociale des prolétaires dans les dernières années de la République de Weimar, témoin des crises politiques de son temps.

Quand et où ?
Jeudi 12 décembre à 19h45 au cinéma Star St-Exupéry Strasbourg