“Notre jury a décidé, à la majorité, d’attribuer son Prix au film Styx de Wolfgang Fischer.

Nous avons été épatés par son héroïne, forte, courageuse et tenace. Nous avons été intrigués par la façon dont il aborde de biais un sujet d’actualité dont il est impossible, au milieu de la mer, de se détourner. Et nous avons été happés par la réalisation virtuose, qui nous embarque sur ce bateau, dans l’immensité de la mer.

Si nous avons choisi de primer Styx, dans le cadre d’Augenblick, ce n’est pas parce qu’il s’agit d’un «  film sur les migrants », et que la question est primordiale aujourd’hui, mais bien parce que Styx est « notre » meilleur film de la sélection.
Et que son enjeu politique se cache avant tout dans un film d’action formidablement réalisé, à la précision documentaire, dans un dispositif d’une extrême simplicité, avec très peu de personnages, de décors, de mots échangés, et qui concentre pourtant tous les sentiments, toutes les émotions, que peut ressentir cette femme, face à une situation d’urgence inédite pour elle. 

Elle est seule, mais ce n’est pas la dernière femme au monde pour autant. 

Alors que c’est ce qui se passe pour le héros du film In my room de Ulrich Köhler auquel nous avons choisi d’attribuer une mention spéciale.
Ici, le personnage principal n’est en rien héroïque : il semble déambuler sans but dans sa vie de quarantenaire flegmatique, en évitant tout engagement privé ou professionnel.
Et soudain, ce héros se réveille seul, seul humain dans un monde qui n’a pas changé. Et cette solitude fera de lui un homme nouveau, avec un objectif, celui de survivre, de construire et se reconstruire, entouré de ses animaux et de la nature…jusqu’à l’arrivée d’une femme.

In my room joue sur deux genres très actuels, la dystopie et le survivalisme, mais il en évite les clichés, et questionne avec mélancolie et drôlerie notre rapport à la liberté une fois qu’on n’est plus soumis aux contraintes sociales. “

Le jury professionnel de la 14è édition du festival AUGENBLICK (Anne Fantinel – Gisela Rueb – Robert Fischer – Pius Knüsel)