À l’occasion des 30 ans de la chute du Mur de Berlin, le festival propose une sélection qui aborde l’événement sous de nombreuses coutures : le récit incroyable de deux familles qui tentent de passer à l’Ouest en Montgolfier (Le Vent de la Liberté); l’interview par Werner Herzog de M. Gorbatchev, génie politique à qui l’on doit l’issue pacifique inespérée de ce conflit (Meeting Gorbatchev); le dernier documentaire de Thomas Heise, sublime fresque familiale qui dépeint, de l’intimité des correspondances au fil des générations, la souffrance et la longue séparation des deux Allemagnes (Heimat ist ein Raum aus Zeit); ou la perspective insolite des “résidents” du Mur de Berlin : des lapins (Rabbit à la Berlin).

Notre coup de cœur de cette année, la comédie Vorwärts immer!, s’inspire To be or not to be de Lubitsch : un acteur de théâtre prêt à tout pour sauver sa fille se risque à interpréter le rôle le plus audacieux et culotté de sa carrière. Une comédie pleine de rebondissements qui relate les derniers jours du régime en RDA en se moquant allègrement de son dirigeant Erich Honecker. Barbara, de Christian Petzold est également mis à l’honneur à l’occasion des 30 ans de la chute du mur : cette chirurgien-pédiatre mutée à l’Est et surveillée activement par les autorités prépare son évasion de l’autre côté..

Réalisé en 1989, peu de temps avant l’effondrement de la RDA le film documentaire Adieu l’hiver réalisé par Helke Misselwitz nous fait voyager, en train, à travers le pays. Armée de sa caméra 35mm, la réalisatrice parcours l’Allemagne à la rencontre de femmes de tout âge, condition ou origine, et, ce faisant, dresse le portrait d’une société en pleine mutation.