Le film Maikäfer, flieg! ne peut pas vous laisser indifférent, de même la réalisatrice Mirjam Unger, elle aussi vous captive avec son sourire.

Sa sensibilité lors du tournage de ce magnifique film en compétition, qui raconte la fin de la Seconde Guerre mondiale selon le point de vue d’une petite fille de 9 ans, a profondément touché les spectateurs, qui sont venus voir le film et rencontrer la réalisatrice du 11 au 13 novembre à Strasbourg, Thann et Guebwiller.

Outre les questions sur la jeune actrice Zita Gaier – qui a émerveillé le public, petite “Claudia Cardinale en puissance” – des questions plus ou moins techniques sur le tournage (tout le monde se demande bien évidemment de quoi sont remplies les bouteilles qui rendent les soldats russes si heureux 🙂 ), il y avait aussi des réflexions approfondies sur cette période de chaos et transition, emplie d’espoir, et sur le dialecte viennois qu’on entend tout au long du film – sujet sur lequel la réalisatrice a trouvé beaucoup de points en commun avec les alsaciens. C’était un moment intime et convivial, et le public alsacien n’aura pas manqué de reconnaître dans la comptine “Maikäfer, flieg!” la version alsacienne Schlof, Kindele, schlof.

Pour ceux qui n’ont pas encore eu l’occasion de voir Maikäfer, flieg! sur grand écran, vous avez jusqu’au 20 novembre pour découvrir ce film (dernière séance à Strasbourg: le 18 novembre).